fr

CYCERON : plateforme d’imagerie biomédicale ouverte aux entreprises

Publié le 17 mars 2020

La plateforme d’imagerie biomédicale Cyceron, située sur le Science Park Epopea, développe des recherches coordonnées précliniques et cliniques qui relèvent des domaines du cœur-cerveau ou de la cancérologie. Les équipements du centre, notamment de radiochimie et d’imagerie, allant de la cellule au corps humain, sont utilisés dans le cadre de recherches académiques, mais peuvent aussi être utilisés pour des expérimentations menées par des entreprises de biotechnologie. Cyceron est un socle technologique indispensable aux recherches en santé en proposant l’hébergement d’unités de recherche (11 équipes actuellement) et d’entreprises, la formation et la gestion réglementaire de protocoles précliniques et cliniques, et enfin la réalisation d’expérimentations sous forme de prestations ou de partenariats académiques ou industriels.

Deux sociétés ayant eu recours à ces équipements et aux savoir-faire de l’unité hébergée PhIND (Physiopathology & Imaging of Neurological Disorders (Physiopathologie et imagerie des troubles neurologiques) ont franchi une nouvelle étape en faisant le choix d’être hébergées au sein de Cyceron et au plus près des chercheurs.

La première, Etap Lab, créée à Nancy en 1991, est spécialisée dans la réalisation d’études précliniques pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques. Pour son développement, elle a créé à Caen une nouvelle activité et déposé une marque en Europe et au Japon, Strok@lliance. Elle exerce cette activité dans le cadre de « Contract Research Organisation » avec de grands laboratoires fabriquant des médicaments pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

 

La deuxième, Op2Lysis, basée à Boulogne-Billancourt, a aussi ouvert un établissement au centre Cyceron pour y effectuer ses activités de recherche et d’expérimentation dans le même domaine. En effet, cette jeune entreprise a développé le premier traitement médicamenteux de l’AVC hémorragique, la forme d’AVC la plus sévère. La solution développée par Op2Lysis favorise la dégradation des hématomes et des caillots sanguins formés chez les patients victimes d’un AVC ou d’une rupture d’anévrysme.

Ces deux entreprises, implantées à Cyceron, utilisent quotidiennement les outils de chirurgie et d’imagerie précliniques et cliniques et ont trouvé, à Caen, l’écosystème nécessaire à leurs développements entre recherche d’excellence et développement économique.

Partager cet article